L’azote, fluide porteur des peintures

12 mars 2018

L’air que nous respirons est composé de 78% d’azote, de 21% d’oxygène et de 1% d’autres gaz. Le système Derivair à membrane utilise ce stock illimité de matière première pour obtenir différents niveaux de puretés d’azote. La perméation sélective est le principe de base à travers lequel fonctionne ce système.

 

Chaque gaz a un taux de perméation différent correspondant à sa capacité à se dissoudre et à se diffuser à travers une membrane. Cette caractéristique permet de séparer les gaz considérés comme rapides tels que l’oxygène, des gaz lents tels que l’azote.

 


Le composant clé du système Derivair : la membrane.

Chaque module contient des milliers de fibres creuses qui permettent de séparer l’oxygène, la vapeur d’eau et le dioxyde de carbone de l’air comprimé. Il génère ainsi un courant riche en azote concentré à 95% ± 4% à une température ambiante de 20°C et une pression atmosphérique de 1013 Mbar. En ajustant le débit d’air à travers les membranes, nous obtenons diverses puretés d’azote à différentes vitesses d’écoulement.

 

Le système a un fonctionnement extrêmement simple. Dans un premier temps, l’huile et les particules présentes dans l’air comprimé sont éliminées par filtration puis, le fluide arrive dans le séparateur Derivair (matériels sous pression certifiés) qui sépare l’azote des autres gaz. Pendant que l’air s’écoule, nous constatons une perméabilité des gaz rapides à travers les parois des fibres. Ils sont collectés et rejetés dans l’atmosphère. Seuls les gaz lents ressortent du séparateur. Le système Derivair à membrane optimise la séparation des fluides en maximisant la surface de perméation dans un espace réduit.

 

 

Le fluide passe ensuite par une chambre d’ionisation générant des charges positives ou négatives du pourcentage restant d’oxygène dans le flux. L’application peut ainsi être effectuée dans les mêmes conditions, quel que soit le moment de la journée ou l’environnement climatique. Enfin, le fluide traverse un tube régulant la température.

 

 

Le générateur d’azote est placé entre le compresseur d’air et les moyens d’application des peintures et ne nécessite donc pas de modifier l’installation de manière significative.

 

 

 

 

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus